Protéger une carte électronique de l’humidité : nos meilleurs conseils


Carte electronique | 9 juin 2023

Imaginez. Vous passez des mois, voire des années à travailler sur votre projet électronique, votre prototype fonctionne à merveille, vous vous lancez dans de la production en série… Et là, catastrophe, les retours clients vous apprennent que l’humidité fait des ravages avec l’un des composants essentiels de votre produit : la carte électronique.

 

Que votre produit soit prévu pour les environnements humides ou non, il est important de protéger correctement vos cartes électroniques contre l’humidité, car on ne sait jamais quand elle pourrait pointer le bout de son nez et ruiner votre projet. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir dans cet article les risques causés par l’humidité et comment protéger au mieux votre carte électronique contre ce danger.

 

Bien comprendre les risques : pourquoi les cartes électroniques et l’humidité ne font pas bon ménage ?

 

L’humidité peut provoquer des courts-circuits

 

On est tous familier avec cette situation, qu’on l’ait vécu ou non : on renverse un verre d’eau sur le clavier de son ordinateur portable, et celui-ci grille. L’eau étant fortement conductrice, elle peut provoquer une surtension lors d’un court-circuit et endommager les composants de la carte. Et pas besoin d’une grande quantité d’eau pour que cela arrive. Il suffit d’un peu de condensation et de gouttes d’eau mal placées pour qu’un court-circuit survienne…

 

L’humidité peut entraîner de la corrosion sur votre carte électronique

 

L’humidité peut également provoquer la corrosion des composants électroniques, surtout si l’humidité est prolongée… La corrosion endommage les composants et peut donc entraîner des dysfonctionnements, une détérioration générale des performances et peut même mener à des courts-circuits.

Lire aussi  Fabrication carte électronique : Bien comprendre les différents types de cartes et leurs utilisations

 

Bref. Il vaut mieux éviter toute humidité autour de sa carte électronique, et bien la protéger afin d’éviter ces cas de figure.

 

carte electornique humide

Comment protéger une carte électronique de l’humidité ?

 

1. Utilisez des boîtiers étanches

 

Placez la carte électronique dans un boîtier étanche est une première solution à étudier. Assurez-vous que le boîtier est bien hermétique et qu’il offre une protection adéquate contre l’eau, la poussière et d’autres contaminants.

 

2. Tentez les bons vieux sachets de silice

 

Si le boîtier étanche ne suffit pas ou si vous ne pouvez pas en utiliser un, une autre solution peut consister à placer des sachets déshydratants, comme des sachets de gel de silice, à proximité de la carte électronique pour absorber l’humidité présente dans l’air. Ça sent bon le système D et ce n’est pas adapté à une production en série, mais cela peut vous aider dans certains cas précis et isolés.

 

3. Passez à la tropicalisation de votre carte électronique

 

En revanche, si vous cherchez une solution durable et adaptée à un produit que vous souhaitez commercialiser ou produire en série, alors la tropicalisation reste la meilleure option.

 

La tropicalisation d’une carte électronique, c’est un processus de protection qui vise à rendre la carte plus résistante à l’humidité et à d’autres conditions environnementales difficiles. Il s’agit d’une technique couramment utilisée dans les applications où les cartes électroniques doivent fonctionner dans des environnements exposés à des niveaux élevés d’humidité, de chaleur et d’autres contaminants comme la poussière par exemple.

Lire aussi  Électronique : quels sont ses impacts sur l'environnement et comment les réduire ?

 

En savoir plus sur les étapes de fabrication d’une carte électronique

 

La tropicalisation : votre meilleure alliée contre l’humidité et les environnements difficiles

 

Vous vous demandez sans doute en quoi consiste concrètement la tropicalisation d’une carte électronique, si c’est la première fois que vous en entendez parler, mais pas de panique, on vous explique tout.

 

La carte électronique est tout d’abord recouverte d’un revêtement protecteur, généralement une résine époxy ou un vernis de tropicalisation. Ce revêtement forme une véritable barrière entre les composants électroniques et les agressions extérieures comme l’humidité, la poussière, les produits chimiques et les contaminants divers et variés.

 

Mais ça va plus loin. Les composants électroniques particulièrement sensibles (les circuits intégrés, les connecteurs et les relais) sont eux-mêmes recouverts individuellement d’une résine époxy ou d’un gel de silicone. Cette encapsulation fournit une protection supplémentaire afin d’assurer le bon fonctionnement de votre carte.

 

On passe ensuite aux connexions entre les composants et les pistes de la carte électronique. Ces connexions sont elles aussi renforcées pour améliorer leur résistance à l’humidité, que ce soit à l’aide de techniques de soudure spéciales, des revêtements particuliers ou des protections contre la corrosion.

 

Opter pour la tropicalisation, c’est ainsi rendre votre carte électronique pare-balles à l’humidité et ainsi prolonger sa durée de vie tout en garantissant son bon fonctionnement. Idéal pour des applications difficiles, comme par exemple les systèmes de surveillance en extérieur, les équipements industriels, les véhicules, ou encore les équipements médicaux. N’hésitez pas à faire appel à Aube Electronique pour la tropicalisation de votre carte électronique, notre équipe d’experts saura répondre à vos besoins.

Lire aussi  Les cartes électroniques Made in France : un choix stratégique pour se démarquer de la concurrence